La Cité Administrative d’Amiens, une nouvelle référence bas carbone

10/03/2021

Après l'obtention de la rénovation de la Cité Administrative de Rouen (76) il y a plus d'un an, Bouygues Bâtiment Grand Ouest remporte la reconstruction d'une nouvelle Cité Administrative, celle d'Amiens. Découverte de ce projet exemplaire qui allie qualité énergétique, environnementale, fonctionnelle et d'usage.

 

Sur les 39 cités administratives concernées par le plan de rénovation du parc immobilier des cités administratives de France engendré par l’Etat, 4 cités font l’objet d’une entière reconstruction pour des budgets supérieurs à 50 M€. Parmi elles, celle d’Amiens. 

Le projet de la nouvelle Cité Administrative d’Amiens, dite du XXIème siècle, a été validé dans le contrat de développement territorial de l’Amiénois afin de moderniser les services publics et leur ancrage, et d’assurer l’attractivité du territoire. Les 20 000 m² de la future Cité, répartis en trois bâtiments, vont s’intégrer dans la ZAC Gare – La Vallée et auront pour vocation de réunir au cœur de la ville une grande majorité des services de l’Etat, soit environ 1 100 agents représentant 18 services de l’administration.
C’est une belle collaboration entre les sociétés cotraitantes du groupement* mené par Bouygues Bâtiment Grand Ouest qui a permis d’être notifié pour le Marché Public Global de Performance.
Le projet s’articule autour de plusieurs axes majeurs, dont la qualité énergétique, environnementale, fonctionnelle et d’usage.

 

La qualité énergétique et environnementale
Implantée au cœur de la ville d’Amiens, la future Cité Administrative se doit d’être exemplaire en matière de construction durable. Le projet a été pensé pour être peu consommateur en énergie, tant en phase construction qu’en phase d’exploitation, tout en garantissant le confort des futurs occupants.

Pour ce faire, le projet mise sur l’intégration de solutions constructives préfabriquées en filières sèches et durables. L’intégration du bois se fera à hauteur de 85 dm3/m² de plancher à travers la mise en place de planchers bois sur une grande partie du projet et de châssis mixtes bois/aluminium, soit un résultat très supérieur au minimum requis de 35 dm3/m² ! A cela s’ajoute la mise en place d’une enveloppe thermique performante qui repose sur une isolation extérieure efficiente (24 cm d’isolant) et des menuiseries triple-vitrage.

En complément, l’architecture des bâtiments repose sur une conception bioclimatique, une démarche qui favorise les économies d'énergie et permet de réduire les dépenses de chauffage et de climatisation, tout en bénéficiant d'un cadre de vie agréable. Les volumes de la Cité, plus compacts, ont été pensés pour favoriser l’intégration de la lumière du jour dans les espaces et ainsi valoriser les apports en chaleur naturelle. Aussi, la gestion des énergies des bâtiments sera maîtrisée grâce, notamment, au raccordement au réseau de chaleur urbain de la ville.

Les orientations durables et écologiques prises par l’équipe projet dès la phase d’études permettent de viser la labellisation Passivhaus.

 

La qualité fonctionnelle et d’usage
Le projet vise une qualité d’usage optimum pour les futurs occupants, alliant bien-être au travail, fonctionnalité et pérennité.

L’aménagement des espaces intérieurs s’appuie sur le concept de la biophilie, c’est-à-dire l’intégration du vivant dans l’environnement bâti. Le bois sera donc valorisé dans les espaces de travail. La gestion des séquences et des flux a également été pensée pour offrir un environnement d’accueil, pour le public, et un environnement de travail, pour les agents, bien défini et de qualité.

L’architecture des bâtiments se veut flexible avec une modularité importante dans l’aménagement des plateaux à court et moyen terme. A long terme, les plateaux tramés, la structure en poteaux poutres et les cloisons amovibles vont également permettre la réversibilité des bâtiments.

Afin que le projet s’intègre harmonieusement dans le quartier, une large partie des façades des bâtiments sera en tuiles émaillées. Ce matériau fait référence, de manière contemporaine, à la brique omniprésente à Amiens.

En plus des locaux administratifs, un restaurant inter-administratif d’une surface de 900 m² est intégré au projet, ainsi qu’une crèche jouissant d’un jardin extérieur de 40 m².

Les travaux débuteront à l'automne 2021 après 9 mois et demi de conception et s’achèveront à l'automne 2023.

 

Chiffres clés du projet :
- 3 bâtiments attenants
- 20 000 m² de Surface De Plancher (SDP)
- 1 100 agents réunis en un seul site
- 85 dm3/m² de SDP de bois intégrés
- 9 mois et demi de conception
- 22 mois et demi de construction
- Automne 2021 : démarrage des travaux
- Automne 2023 : livraison prévisionnelle

 

*Les membres du groupement : Art & Build, ELAN, Sogeti Ingénierie, Inddigo, Energelio, Economie 80, Acoustibel, Cram, LHIRR et Bouygues Bâtiment Grand Ouest