Concours régional des Clés d’or : Mention spéciale pour l'hôpital de Belle-Ile-en-Mer (56)

3/11/2021

A l’occasion du concours des Clés d’Or des Pays de la Loire organisé par EGF BTP, la reconstruction de l’hôpital de Belle-Ile-en-Mer (56), pourtant situé en Bretagne*, a reçu une Mention spéciale ! L’envergure du projet et les défis liés à son insularité ont séduit le jury.

 

Livré en décembre 2019 après plus de 2 ans de travaux assurés par les équipes bretonnes de Bouygues Bâtiment Grand Ouest, la construction de l’hôpital Yves Lanco de Belle-Ile-en-Mer revient sous le feu des projecteurs à l’occasion du concours régional des Clés d’or en remportant une Mention spéciale, un titre exceptionnel attribué par le jury pour les dossiers particulièrement méritants.

Les Lauréats ont été évalués selon trois critères :

  • La création de valeur pour l’ingénierie de l’Entreprise Générale ;
  • L’association exemplaire et la satisfaction des parties prenantes ;
  • La performance RSE.

 

La reconstruction de l’hôpital de Belle-Ile-en-Mer, un projet aux multiples enjeux
 

A la genèse du projet, l’ambition est forte : reconstruire l’hôpital de l’île comprenant 4 niveaux, sur près de 8 200 m² dans un ensemble maintenu en activité au cœur d’un site exceptionnel : face à la citadelle Vauban dominant le port du Palais, à ce titre, soumis à l’avis de l’ABF, et situé en partie sur une zone Natura 2000.

Un défi qui s’articule autour de plusieurs enjeux :

  • Développer une conception architecturale exigeante avec un phasage en site occupé ;
  • Organiser et piloter un chantier d’ampleur inédit sur Belle-Île-en-Mer ;
  • Accompagner les sous-traitants dans la gestion du contexte insulaire ;
  • Garantir le prix global malgré l’absence de référence de chantiers sur l’île ;
  • Assurer la maîtrise d’usage avec chacun des usagers, sur un projet multifonctions ;
  • S’intégrer dans le contexte économique et social de Belle-Île-en-Mer.

 

L’humain placé au cœur du projet

 

Le groupement de conception-réalisation a intégré les futurs usagers au projet dès la phase conception en leur présentant de manière régulière son évolution. La réalisation d’un témoin dans l’ancien hôpital avant le démarrage des travaux a permis de récolter de précieux avis sur les fonctionnalités et l’ergonomie des espaces (conception de la tête de lit, implantation des prises, disposition des salles de bain, des barres de maintien, etc.).
Le projet, suivi de près par l’ensemble des habitants de l’île, a fait l’objet de communication régulière avec notamment un journal réalisé par Bouygues Bâtiment Grand Ouest et distribué dans les boîtes aux lettres de l’île.

 

Un contexte insulaire maîtrisé grâce à une organisation de pointe

 

Une organisation spécifique dédiée au sein de l’équipe d’encadrement de Bouygues Bâtiment Grand Ouest au service de l’ensemble des partenaires, a permis de surmonter les difficultés liées au contexte insulaire du chantier :

  • La présence renforcée de l’encadrement a assuré un relais local entre les équipes sur l’île et les directions sur le continent ;
  • Un interlocuteur unique a joué le rôle de référent pour les instances de l’île ;
  • Une organisation logistique spécifique a été mis en place au service des sous-traitants avec, là encore, une personne dédiée à 100 %.

 

La reconstruction de l’hôpital, un challenge relevé avec brio par les équipes de Bouygues Bâtiment Grand Ouest qui en ont fait un projet…

Responsable…

Différents dispositifs éco-responsables ont été mis en place sur le chantier comme la gestion précise des déblais-remblais dans le but de minimiser les transports, la réutilisation de 100 % des bétons et des maçonneries issues de la déconstruction pour les voiries, ainsi que la réduction des déchets, des emballages à la source et le calepinage des matériaux pour la découpe en usine afin de minimiser le surplus.

… et engagé

Des démarches préalables ont été réalisées avant le démarrage des travaux pour comprendre le contexte insulaire de l’île, son fonctionnement et ses habitudes. Des rencontres ont ainsi été organisées avec les acteurs économiques et politiques du territoire pour appréhender leurs attentes et leurs craintes vis-à-vis de ce chantier. Un état des lieux et des échanges qui ont permis, entre autres, de recenser les entreprises sous-traitantes de la région prêtent à s’engager sur le projet, ou encore de lancer une démarche volontaire d’insertion sociale par l’emploi.

 

Le projet

Maître d’Ouvrage : Centre Hospitalier Bretagne Atlantique
Assistant Maître d’Ouvrage : A2MO
Groupement de conception-réalisation : Victor Castro et Françis Boyer (architectes), Bouygues Bâtiment Grand Ouest (mandataire et constructeur), Oteis Isateg (bureau d’études), Cabinet Collin (économiste)

 

*Les opérations candidates doivent être situées dans la région de la délégation, ou dans la délégation voisine si l’opération se situe sur un territoire où il n’existe pas de Délégation régionale.