BAGAD : Les premiers bureaux agiles et adaptables de l'ESID de Brest vont voir le jour au cœur de la base navale

21/06/2021

Bouygues Bâtiment Grand Ouest a signé le 14 juin avec l’ESID de Brest un accord cadre de 4 ans renouvelable concernant la conception, la réalisation, l’exploitation et la maintenance d’un concept de bâtiments de bureaux agiles et adaptables sur les bases navales de Brest et de Lorient. Nommé BAGAD, ce programme répondant aux enjeux de massification et de standardisation des infrastructures de l’Armée se concrétise à travers le lancement du projet démonstrateur de la base navale de Brest dont le chantier démarrera au 1er trimestre 2022. Un premier bâtiment de 5000 m2 de bureaux devrait accueillir 2 équipages de frégates multi-missions dès le deuxième trimestre 2023 sur le nouveau pôle ALFAN. Bouygues Bâtiment Grand Ouest a signé le 14 juin avec l’ESID de Brest un accord cadre de 4 ans renouvelable concernant la conception, la réalisation, l’exploitation et la maintenance d’un concept de bâtiments de bureaux agiles et adaptables sur les bases navales de Brest et de Lorient. Nommé BAGAD, ce programme répondant aux enjeux de massification et de standardisation des infrastructures de l’Armée se concrétise à travers le lancement du projet démonstrateur de la base navale de Brest dont le chantier démarrera au 1er trimestre 2022. Un premier bâtiment de 5000 m2 de bureaux devrait accueillir 2 équipages de frégates multi-missions dès le deuxième trimestre 2023 sur le nouveau pôle ALFAN.

 

LE MINISTÈRE DES ARMÉES MODERNISE LES ÉQUIPEMENTS DE LA MARINE

Le nouvel accord-cadre conclu avec l’ESID de Brest concerne la conception, la réalisation, l’exploitation et la maintenance d’un concept de bâtiments de bureaux agiles et adaptables sur les bases navales de Brest et Lorient. Le groupement d’entreprises retenu dont Bouygues Bâtiment Grand Ouest est le mandataire propose un écosystème permettant de fluidifier la production immobilière de la Marine. Dans le cadre de la loi de programmation militaire 2019-2025 qui met notamment l’accent sur les conditions de vie et de travail des militaires, ce nouveau programme vise à construire plus vite les surfaces nécessaires. Nommé BAGAD, le projet revisite les fondamentaux de l’immobilier tertiaire en les adaptant aux contraintes de l’armée qui nécessitent notamment une protection défense des bâtiments. Le concept est axé sur l’évolutivité des projets afin de simplifier l’acte de construire, d’optimiser les délais et de contribuer à développer l’attractivité de la Marine en favorisant le bien-être au travail.

 

Ainsi, la conception du programme BAGAD repose sur :

  • Une approche urbaine adaptable et intégrable aux différents sites de l’Armée ;
  • Une architecture différenciée pour chaque bâtiment ;
  • Un projet immobilier reposant sur des plateaux indépendants, pour plus de flexibilité ;
  • Une approche constructive durable et rapide à mettre en œuvre, grâce à une démarche industrielle et logistique (standardisation des produits, optimisation des flux…) ;
  • Des aménagements intérieurs flexibles et modulables pour des espaces de travail adaptés aux usages de la Marine.

 

Avec la contractualisation de l’accord-cadre BAGAD, l’ESID de Brest se dote d’un outil puissant et innovant pour répondre dans les meilleurs délais aux besoins émis par les unités de la Marine stationnées sur l’ensemble de la Base de Défense de Brest-Lorient. Les notions d’agilité et d’adaptabilité sont des impératifs pour les nouveaux bâtiments afin de répondre de façon réactive et efficiente aux évolutions de périmètres des forces.

Enfin la composante environnementale de l’acte de construire est prise en compte dans cet accord-cadre qui s’inscrit pleinement dans la politique actuelle du Ministère des Armées en la matière.

 

Avec ce concept de bureaux agiles et adaptables, l’équipe de concepteur réalisateur (Bouygues Bâtiment Grand Ouest, Topos Architecte, Egis, Cegelec, CSO et Euro Energies) propose une démarche souple permettant de faire évoluer la conception tout au long du développement de projet tout en industrialisant la construction des bâtiments pour répondre au plus près des attentes de notre client : Le Ministère des Armées. 

Philippe Robinaud, Président de Bouygues Bâtiment Grand Ouest

 

UNE PREMIÈRE OPÉRATION EST LANCÉE AU COEUR DE LA BASE NAVALE DE BREST

Un premier marché de 14,7 M€ a ainsi été signé marquant le lancement du projet démonstrateur de l’adaptabilité du programme BAGAD. Situé sur un site de 3 hectares, avec vue sur la mer, au cœur de la base navale de Brest, ce bâtiment de 5 000 m2 de bureaux en R+4 accueillera ses premiers équipages de frégates multi-missions (FREMM) au 2e trimestre 2023, à l’issue d’un délai réduit de 25 mois pour réaliser les études et le chantier. Ce bâtiment constitue la tranche ferme du marché, qui s’accompagne par ailleurs d’une tranche optionnelle de 5 000 m2 en R+4. L’ensemble s’intègre au pôle ALFAN, qui totalisera 35 000 m2 de bureaux à terme. Bouygues Bâtiment Grand Ouest, mandataire du groupement de conception, construction, aménagement, entretien et maintenance, s’attache à contribuer positivement au dynamisme économique et social de son territoire. L’entreprise s’est entourée pour ce programme de partenaires implantés dans la région, partageant une même volonté de favoriser la proximité et de valoriser les ressources et expertises régionales : Topos Architecte (Architecture, Nantes), Egis (Bureau d’Etudes, Rennes), Cegelec (CFO-CFA, Gouesnou), CSO (Plomberie-CVC, Plabennec) et Euro Energies (Entretien-maintenance, Plabennec). Cet ancrage local se poursuivra en phase chantier en privilégiant les entreprises locales pour la co-traitance ou la sous-traitance.

De plus, l’entreprise s’engage au-delà des objectifs contractuels à réaliser 6 300 heures d’insertion professionnelle dans le cadre de ce premier marché.

 

BAGAD, UNE DÉMARCHE ENVIRONNEMENTALE

Le programme BAGAD est conçu pour répondre à de hautes exigences en matière de performance énergétique, de confort des usagers et de durabilité de l’ouvrage. Les bâtiments sont en effet caractérisés par :

  • Une conception bioclimatique ainsi qu’une isolation et une étanchéité renforcée pour améliorer leur performance énergétique ;
  • La mise en œuvre de panneaux photovoltaïques en toiture avec l’objectif de couvrir 15% des consommations énergétiques en autoconsommation ;
  • Une gestion optimale de l’eau grâce à des toitures végétalisées, un traitement de la perméabilité des sols extérieurs, une gestion des eaux pluviales (cuve enterrée de récupération des eaux pluviales pour l’entretien des espaces verts et les sanitaires) et une réduction des consommations d’eau (matériels hydro-économes…) ;
  • Un travail sur l’inertie et la ventilation nocturne pour garantir un confort d’été passif,
  • La lumière naturelle privilégiée pour assurer une vue sur l’extérieur dans chaque local afin d’offrir un confort optimal.

 

La démarche environnementale sera menée dès la phase chantier qui démarrera au 1er trimestre 2022. En effet, Bouygues Bâtiment Grand Ouest œuvre à réduire l’impact de ses chantiers à travers une gestion optimale de l’eau et des déchets, le tri sélectif sur le chantier et leur traitement en filières locales et tracées. L’impact est également réduit en termes de nuisances pour les usagers et les riverains : réduction des nuisances acoustiques et vibratoires, propreté du chantier et de ses abords, etc… Enfin, l’accent est mis sur la sécurité avec une priorité donnée au zéro accident sur chantier.