3 questions à Kevin Gazet, hier Compagnon et aujourd'hui Préventeur Santé Sécurité

9/03/2020

Rencontre avec Kevin Gazet, hier Compagnon et aujourd’hui Assistant Préventeur Santé Sécurité, qui nous parle de son parcours, de sa détermination et de sa requalification professionnelle au sein de Bouygues Bâtiment Grand Ouest.

 

Kevin, quel est ton parcours chez Bouygues Bâtiment Grand Ouest ?

Kevin - Jusqu’à il y a deux ans et demi, j’avais un parcours professionnel classique de compagnon au sein de Bouygues Bâtiment Grand Ouest. J’ai intégré l’entreprise il y a 12 ans suite à mon CAP en alternance de coffreur bancheur effectué chez Les Compagnons du Devoir. J’ai d’abord été rattaché à l’Industrie. J’ai travaillé sur plusieurs chantiers emblématiques comme l’EPR de Flamanville ou encore l’usine Alstom à Saint-Nazaire. J’ai ensuite été rattaché à l’agence d’Evreux où j’ai développé mon savoir-faire en participant à des chantiers d’habitat neuf comme l’Eco-quartier des Noés et de réhabilitation comme les CPE6.

Un matin de juillet 2017, une forte douleur m'a empêché de me lever et d’aller travailler. On m’a diagnostiqué une hernie discale au niveau de la moelle épinière, impossible à enlever. Après 6 mois alité, j’ai repris peu à peu le travail en poste aménagé, équipé d’une ceinture lombaire. A ce moment-là, j’étais pleinement conscient que je ne pourrai plus exercer mon métier de compagnon. A 27 ans, il me fallait rebondir et trouver une nouvelle voie. J’avais de réelles compétences en bâtiment et je voulais que mon exemple serve à d’autres. J’ai donc réfléchi à une évolution professionnelle au sein de l’entreprise. J’ai rapidement pensé à la Prévention Santé Sécurité.

 

Comment s’est passée ta mobilité professionnelle au sein de Bouygues Bâtiment Grand Ouest ?

Kévin - J’ai commencé à évoquer mon souhait de reconversion professionnelle à mon responsable chantier et à ma référente Ressources Humaines. Tous deux ont pris contact avec le service Prévention Santé Sécurité (PSS) et ont organisé une rencontre avec Kevin Vallon qui m’a présenté son métier de Préventeur et ses motivations. Son discours a confirmé ma volonté d’intégrer cette voie. Cependant, il me fallait encore prouver ma détermination à vouloir intégrer l’équipe au responsable du service PSS. C’est à la suite de ces différentes rencontres qu’avec l’aide des Ressources Humaines, nous avons bâti un programme complet pour que je puisse reprendre mes études et me former.

Dans un premier temps, en parallèle de mon poste aménagé, j’ai effectué un bilan de compétences et plusieurs formations de remise à niveau. Cela a été une période intense, combinée à des demandes administratives lourdes. Les examens validés à l’issue de ces formations m’ont permis d’être candidat au CESI de Rouen. Une nouvelle fois, après un examen et un entretien validés, j’ai intégré la formation d'Animateur qualité, sécurité et environnement d’une durée d’un an en alternance au sein du service PSS.
Très bien accueilli, l’équipe m’a accompagné dans mon apprentissage et dans ma reconversion professionnelle. J’ai dû repenser mes habitudes de travail et mon positionnement auprès du chantier. A l’issue de cette année, j’ai obtenu mon diplôme et j’ai intégré définitivement au 1er janvier 2020, le service en tant qu’Assistant Préventeur Santé Sécurité.

 

Que t’apporte ton nouveau métier aujourd’hui et que dirais-tu à un collaborateur qui a besoin de se réorienter ?

Kévin - Mon nouveau métier m’apporte beaucoup de satisfactions professionnelles et personnelles. Il me permet d’être encore au contact des équipes chantier, ce qui est très important pour moi. Mon objectif aujourd’hui est de faire prendre conscience, notamment à travers mon parcours et mes nouvelles compétences, que sa santé et sa sécurité sont des priorités, tant pour soi que pour le collectif. Je vais également mettre à profit mes connaissances à travers les vidéos Tutopro dont je suis le référent chez Bouygues Bâtiment Grand Ouest.

Je dirais aussi à un collègue qui a besoin de se réorienter professionnellement, de se donner les moyens de trouver un nouveau métier qui lui plait. Nous avons tous des compétences que nous pouvons mettre à profit, par le biais d’un métier ou d’un autre. Nous pouvons avoir plusieurs carrières professionnelles en fonction des événements de notre vie et nous devons être fiers de notre métier au quotidien. Il faut donc oser penser à une nouvelle voie, en parler et mettre toutes les chances de son côté pour y parvenir.  

 

"Cela n’a pas été facile mais aujourd’hui, je suis fier du chemin parcouru, d’avoir eu l’énergie pour rebondir et de me lancer dans cette nouvelle carrière professionnelle qui me plait."  - Kevin Gazet